1.2 Entretien Gérard.jpg

Entretien avec Gérard Wolf

Entretien réalisé en 2012 par Véronique Geoffroy

Expert reconnu, passionné des fleurs de Bach, président de Elixirs & Co, président de l’association loi 1901 Les fleurs de Bach, co-président de la Guilde des fleurs de Bach, co-président de la FIDELF* (Fédération des Importateurs, Distributeurs et Fabricants d’Élixirs Floraux)

VG : Les Fleurs de Bach, c’est quoi, un morceau de musique ?

GW : Le but est le même mais la musique ne s’écrit pas de la même manière. Plus sérieusement, il y a 38 notes florales qui permettent de (re)créer l’harmonie intérieure… Le nom de Bach vient du Dr Bach…

VG : Les Fleurs de Bach semblent être la nouvelle méthode de guérison « douce », c’est nouveau ?

GW : Non elle a déjà fait ses preuves depuis 75 ans. C’est le Docteur Edward Bach, médecin britannique de la fin du 19e siècle-début du 20e (1886-1936), d’abord chirurgien puis bactériologiste et ensuite homéopathe qui s’est toujours intéressé aux causes de la maladie et aux états psychologiques plutôt que de ne considérer que les symptômes. Il souhaitait trouver une méthode douce plutôt que de recourir à la chimie. Ainsi, c’est avec des fleurs sauvages qu’il a mis au point sa méthode de guérison, après avoir répertorié les sept grandes familles d’états émotionnels : la peur, le doute, le désintérêt, la solitude, l’hypersensibilité, le découragement et l’altruisme exacerbé. Il arrêta son système à 38 archétypes végétaux un an et demi avant sa mort après 7 années de recherches et d’expérimentations, qui correspondent aux grands archétypes émotionnels humains.

VG : En quoi les Fleurs de Bach diffèrent-elles des autres médecines douces à base de plantes ?

GW : La différence entre les Fleurs de Bach et les autres médecines douces comme l’aromathérapie, la phytothérapie ou l’homéopathie qui s’intéressent au soin du corps, est qu’elle touche à celui de l’esprit qui est à la base des dysfonctionnements physiques. Produits entièrement naturels, les Élixirs de Bach permettent de vivre en harmonie et en accord avec soi-même. Les Fleurs de Bach sont plus qu’un remède, c’est un mode de vie, une prise en charge de soi par soi-même. Elles s’inscrivent parfaitement dans le courant des médecines douces, mais également dans celui des pratiques préventives face aux stress et agressions du monde environnant. Les Fleurs de Bach sont également une philosophie de « vie douce ».

VG :Comment doit-on utiliser les fleurs de Bach ?

GW : Déjà il faut arriver à déterminer quel est le problème dans le présent (comment je me sens aujourd’hui), pour trouver la ou les fleurs unitaires voire l’Élixir urgences.jpgcomposé qui correspond à la situation, donc commencer par bien lire les indications. Ensuite, pour un problème qui traîne depuis des lustres, un traitement efficace s’effectue sur au moins 3 semaines. Tandis que pour un pic de stress, un événement subit, on peut le traiter sur le coup avec le remède Urgences (Rescue remedy ®) ou un autre élixir selon la problématique (par exemple, pour un examen à passer prendre le remède Confiance).

VG :Est-ce que toutes les Fleurs de Bach du commerce ont la même efficacité ?

GW : Si elles respectent la méthode originale, oui ! Mais l’on observe des entorses à la méthode qui est simple, mais simple ne veut pas dire facile. Elles doivent respecter la détermination botanique précise, que les conditions climatiques soient parfaites, et ce durant toute la phase d’élaboration qui s’effectue avec des fleurs exclusivement sauvages et en pleine nature éloignée de toute pollution humaines, animales, agricoles, industrielles et chimiques. De plus, elles doivent n’utiliser que des eaux de sources jaillissantes et non polluées (soumises à un laboratoire d’analyses). Et pour le conditionnement final à n’utiliser comme adjuvant conservateur que du brandy biologique certifié Bio et non industriel (éthanol) à 40° (et non à 14°, 22°, 27°, etc). Enfin, les Élixirs floraux de Bach doivent respecter la formulation d’origine élaborée par le Dr Edward Bach à savoir dilution authentique au 1/250e, soit la formule originale à 0,4 %. N’est pas « original » qui le dit, mais bien celui qui respecte à la lettre la formule d’Origine !

VG : Justement comment s’y retrouver sur le marché ?

GW : Par souci de vérité et de reconnaissance, et afin de garantir aux utilisateurs de Fleurs de Bach des produits de qualité, les producteurs d’élixirs floraux artisanaux, « dignes héritiers de la méthode du Dr Bach » ont créé la Guilde des Fleurs de Bach. Nous sommes à ce jour 4 producteurs labellisés : Elixirs & Co fondé par moi-même (F), Healing Herbs par Julian Barnard (GB), Sun Essences par Vivien Williamson (GB) et Plantivore par Maurice Leroy (F). Il s’agit d’une charte de qualité avec une marque déposée « Méthode Originale du Dr Bach » délivrée aux adhérents qui s’engagent à respecter la méthode de fabrication authentique et de conditionnement des Fleurs de Bach.

VG : Au 21e siècle, comment procédez-vous pour respecter la qualité d’origine ?

GW : Cela fait 20 ans que je collecte mes propres fleurs en milieu sauvage exclusivement, en Alsace, Auvergne, Bretagne et jusque dans les Vosges, avec le renfort de trois cueilleurs en région, dans le Queyras, en Dordogne et dans le Jura, car je ne peux être partout au même moment, or il s’avère indispensable de cueillir les fleurs au bon moment de la floraison (entre début mars et mi-septembre).Les Élixirs de Bach d’Elixirs & Co qui va plus loin dans sa démarche d’authenticité, sont également certifiées Écocert.

VG : Comment peut-on rester artisanal et avoir une diffusion à l’échelle internationale ?

GW : Il faut très peu d’essence mère pour faire un flacon d’élixir et par ailleurs pour les années où une essence se ferait plus rare, nous avons avec la Guilde instauré une banque d’essences mères. Ainsi, la Gentiane de Bach est en France une espèce protégée, en Angleterre elle continue à se croître et se multiplier, Julian Barnard et Vivien Williamson la collectent et préparent les essences mères, de la même façon ils trouvent chez Elixirs & Co l’essence de vigne et d’olivier que nous récoltons dans le Sud de la France. Enfin nos Élixirs de Bach sont conditionnés dans la cosmetic valley française à Pacy-sur-Eure, par une entreprise spécialisée certifiée Écocert.

VG : Comment avez-vous découvert les Fleurs de Bach ?

GW : C’est parce qu’il y a plus de 20 ans, je suis tombé fortuitement sur un livre traitant des Fleurs de Bach et qu’à la suite j’avais déniché le remède « Rescue remedy  ® » que j’ai été amené à utiliser avec succès, que je me suis réorienté vers cette médecine douce. Tout comme le Dr Bach, j’étais alors en quête de « sens », en pleine reconversion professionnelle.

VG : Qu’avez vous fait alors ?

GW : Interpellé par l’efficacité des Fleurs de Bach, je me suis davantage documenté et c’est tout naturellement que je suis devenu thérapeute bénévole afin de tester les élixirs floraux de Bach sur des proches pendant 2 ans. En 1993, convaincu par les résultats rapides des Fleurs de Bach, je suis parti comme le Dr Bach récolter mes propres fleurs et composer mes propres élixirs selon la méthodologie du « maître ». Après avoir lu les écrits du Dr Bach en langue anglaise, il m’a semblé déterminant de pouvoir les mettre à la disposition de tous en français. J’ai donc acquis les droits d’adaptation et pour certains, les ai traduit et publiés. J’ai aussi dès 1992 organisé des conférences, séminaires, ateliers et stages dans la nature ainsi que deux congrès internationaux sur Paris en 1999 et à Cromer (Angleterre) en 2006 pour le 120ème anniversaire de la naissance du Dr Bach. Tout ceci afin de transmettre la connaissance et la reconnaissance des authentiques fleurs du Dr. Bach

VG : Qu’est-ce qui fait votre singularité sur le marché des Fleurs de Bach ?

GW : D’une part la qualité d’origine artisanale et certifiée bio, d’autre part et là nous sommes uniques, l’innovation permanente, c’est ce qui fait notre singularité. Mort trop jeune, le Dr Bach s’était arrêté à une seule combinaison de fleurs, le remède « Urgences » (Rescue en anglais), aux utilisateurs des Fleurs de Bach de faire eux-mêmes leurs autres mixtures pour se soigner. Or il n’est pas évident de posséder dans sa pharmacie les 38 essences unitaires de Fleurs de Bach et de savoir les mélanger entre elles pour arriver au traitement adéquat. Prenant exemple sur le Rescue remedy ® du Dr Bach, j’ai donc concocté au fil des années des combinaisons d’élixirs prêtes-à-l’emploi, à la thématique précise, soit à ce jour 22 Élixirs Composés Bio qui aident à résoudre les problèmes les plus fréquents du quotidien : Ados, Communication, Concentration, Confiance, Conflits, Décision, Dépendances, Déprime, Détox, Épuisement, Femme, Lâcher-prise, Libido, Ménopause, Minceur, Peurs, Seniors, Sommeil, Stop Tabac, Stress, Urgences et Voyages.

VG : Comment vous viennent les idées de nouveaux produits aux Fleurs de Bach ?

GW : Le système que le Dr Bach a laissé, même s’il était clôt n’était pas figé, il suggérait d’utiliser les Fleurs de Bach en lotion, enveloppement, bain… J’ai donc introduit au geste de beauté, à savoir dans les cosmétiques, des propriétés anti-stress qui apportent dorénavant tranquillité d’esprit et sérénité au quotidien. Une innovation récompensée par deux fois au Beauty Challenger Awards du salon Cosmeeting Beyond Beauty comme 1er prix Meilleure marque de niche, en 2008 et 2009, et le grand prix Edelweiss de la cosmétique 2011 en Suisse, et Prix de la meilleure marque BIO à Cosmeeting 2012. Par ailleurs, mes recherches sont souvent dictées par les besoins de mes clients quand ce n’est pas de la simple observation, afin de trouver de nouveaux moyens de diffusion des vertus de ces fleurs. C’est ainsi que j’ai décliné l’incontournable remède Urgences (Rescue remedy ®) en vaporisateur pour une vétérinaire qui m’avoua craindre de se faire mordre par les gros chiens si elle s’approchait d’eux pour leur donner des gouttes. Deux ou trois vaporisations dans la salle d’attente et les molosses se sont calmés. De même, c’est de l’arrêt, pour manque de soleil au bout de 2h30 de Clématites en phase de solarisation, qui laissa une eau particulièrement parfumée, que sont nés les parfums Présence(s) et Vivacité(s) créant ainsi les premiers parfums au monde aux fleurs de Bach qui sont bienveillants pour le corps et pour l’esprit. Cette découverte parfumée ajoutée aux effets de la Clématite m’ont fait penser qu’il y avait à la fois du bien-être et des sensations olfactives merveilleuses à apporter aux gens.

VG : Et vous avez d’autres projets dans vos cartons ?

GW : Oui nous n’avons pas de limites. L’innovation est notre seconde nature, elle nous intéresse pour autant que les choses soient efficaces et apportent du bien-être et du mieux-être. Bach était persuadé que dans les fleurs résidait la médecine de l’avenir…

VG : Les Fleurs de Bach Bio, la médecine douce et zen de ce 3e millénaire ?

GW : Oui, et c'est ce que le Dr Bach souhaitait vraiment.