Comment comprendre ses émotions ?

Comment comprendre les émotions ?

Les émotions sont un sujet passionnant.  Le Docteur Edward Bach, conscient de l’implication des émotions dans les états pathologiques, a travaillé toute sa vie à aider ses patients à minimiser leurs impacts. Il a découvert 38 remèdes de fleurs , que nous vous proposons aujourd’hui, dans le respect originel de leur mode de fabrication.

Mais au fond, qu’est-ce qu’une émotion et en quoi peut-elle nous empêcher de vivre sereinement ?

Les émotions sont le propre de la Vie. Il s’agit de l’expression d’une réaction affective que l’on va ressentir dans différents contextes. Elles nous poussent à adopter un comportement en fonction de notre perception d’une situation.

Il est donc normal de ressentir de la peur ou de la colère.

1 – Les émotions, leurs origines

Parfois cachées ou au contraire vives, les émotions montrent que nous sommes des êtres de mouvement. Le sens propre du mot EMOTION signifie « qui va à l’extérieur de ». Gardons donc à l’esprit, que toute émotion contrôlée et non exprimée trouvera le moyen de sortir autrement et notamment via des potentiels problèmes physiques.

                Les émotions sont des réactions primitives. Avant même que la réflexion ou la pensée ne se développent chez l’Homme, les émotions étaient déjà présentes. Dans le corps, l’information émotionnelle est directement reliée au système nerveux, qui s’en fait le messager physique. Nos ancêtres ressentaient déjà ces mouvements adaptatifs. C’est ce qui a permis la survie de l’espèce. Les émotions répondaient à des situations de fuite, d’attaque ou au contraire d’immobilisme dans le but de rester en vie avec peu de moyens disponibles.

                On distingue 5 grandes émotions primitives : la joie, la peur, le dégoût, la colère, la tristesse. La première est la plus acceptée par l’Homme. En revanche, les 4 dernières sont souvent dénigrées, considérées comme négatives, voir mauvaises.

2 – Les émotions, comment ?

Voyons pourtant, au combien, elles nous sont utiles dans leur transcription.

  • La PEUR, la plus ancestrale. Elle est le signal d’alerte d’une situation inconfortable. Elle nous informe sur ce que nous ne voulons pas vivre et qui met en jeu notre survie.
  • La COLERE, la plus réprimée. Elle nous permet de fuir nos ennemis dans un mouvement souvent incisif et fort. Elle nous informe d’une gêne et le corps rassemble alors
  • toutes ces forces pour se sortir d’une situation.
  • Le DEGOÛT, l’aide précieuse. Elle nous permet de distinguer ce qui est bon ou mauvais pour nous. C’est l’expression d’une aversion. Cela nous évite de nous « empoisonner », y compris psychologiquement. Cette émotion est la plus ignorée actuellement.
  • La TRISTESSE, la plus profonde. Elle nous informe que l’on vient de perdre une chose ou une personne importante. Elle traduit un degré d’attachement fort et nous informe sur nos besoins, notre appartenance, notre définition. L’expression de la tristesse nous permet aussi de trouver le réconfort des autres.

                Les émotions sont donc de formidables indicateurs. On ressent toujours la bonne émotion au bon moment. Elles sont révélatrices de ce qui se passe en nous et doivent être accueillies sans jugement.

3 – Et si j’ai un problème avec mes émotions ?

                En revanche, une émotion se veut fugace.
Si son expression dure dans le temps, elle peut alors modifier notre rapport à la vie et notre épanouissement.
C’est à cet instant précis que les Fleurs de Bach interviennent dans la gestion des émotions.

                Retrouvez nos élixirs composés et profitez de notre promotion du moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload